Enter

Bio

 La route empruntée par Marie-Jo  est  faite de risque , c’est  ce qui en fait son caractère unique et  sa force .

Née en  en Acadie en 1965 , Marie-Jo étudie  tôt le piano ,  joue dans une  troupe de théâtre pour enfants. La famille de sa mère   a  quitté l’Acadie  pour les usines du Massachusetts à la fin des années 20 , pour  revenir  à Memramcook , village où Jeannita LeBlanc est née.Comme tant d’autres familles lors de la déportation ,la famille Thériault a subi de nombreuses migrations ,pour aboutir  à Baie Sainte Anne ,village de pêcheurs dans le comté de Kent.

Marie-Jo nait à Shédiac,grandit  à Moncton où elle fuit petit à petit l’univers du piano classique  pour explorer à l’adolescance des premières chansons . Son  frère Marc  fait alors   partie d’un groupe Punk(Syntax Error). A 17 ans,elle part vivre à   Montréal , se produit régulièrement dans des boites à chanson,étudie  en   littérature à ,puis en théâtre au Conservatoire d’art dramatique, d’où elle est  mise à la porte en 88. Elle retourne alors  à Moncton  jouer dans une pièce de théatre , dont elle signe les musiques. Puis ,invitée par des amis  ,elle participe  à un spectacle Brecht- Weill (Les 7 pêchés capitaux). L’auteur Michel Tremblay la repère et  lui propose de faire une audition pour Nélligan, un opéra romantique sur la vie du poète,présenté à la Place de Arts  . En 1990, avec le pianiste Bruneau Fecteau ,les musiciens  Jean Massicotte , Daniel Thouin et d’autres complices, elle monte un premier spectacle de ses chansons au Théatre La Licorne à montréal, continue de se produire seule et de gagner petit à petit un public de plus en plus fidèle. Entre-temps,elle joue dans le téleroman “Chambre en ville” .En 1992 , elle  part en Russie,d’où elle ramène  un accordéon ..  Lors du 1er Congrès  Mondial Acadien en 1994,  le producteur Robert Vinet (GSI musique) le repère et  lui offre un premier contrat de disque( Comme de la musique ,1995). Sur la petite scène du Théatre Du Maurier ,  Marie-Jo  apparait au grand jour :“.. Inclassable bête de scène, désarmante d’authenticité, conteuse  hors pair ….elle fait du Marie-Jo Thério et c’est tout” (Marie-Christine Blais-La Presse)

En 1996 ,aux francofollies de Montréal,elle est la première récipiendaire du prix Félix Leclerc. 

Comédie musicale:Comme  comédienne- chanteuse,elle participe à quelques comédies musicales(Les Misérables, Notre Dame de Paris).

 Au Cinéma:

Forbidden Love(1992),

Kacho Komplo(2002),

Book  of Eve(2002),

Full Blast(1999):prix Jutras  meilleure actrice  de soutien)

,La Gang des Hors la loi(2014)

En 1998 , elle rencontre  Georges Moustaki , fait quelques dates avec lui  en France, donne une série de concerts clandestins  en solo,où assure des 1ères  parties: Claude Nougaro,William Sheller, Alain Bashung), part à Madagascar(médaille d’argent au Sommet de la Francophonie),au Vietnam, en Bosnie..

LA MALINE(2000):

  En 2000 sort le 2e album La Maline ( enregistré à Verchères PQ), avec les musiciens Bernard Falaise et Erik West Millett. Cet album très épuré,inspiré,  confirme une artiste libre et authentique. Il est suivi du spectacle Arbre à fruits Arbre à fruits ;  plusieurs allers-retours Montréal-Paris,  dates  à l’étranger  (Senégal  , Malie (en duo  sur scène avec Toumani Diabaté,) Burkina Faso( avec BilL Aka kora)..

LES MATINS HABITABLES(2004):

En 2001 Marie-Jo  rencontre le musicien et réalisateur Olivier Bloch Lainé  et s’installe avec lui à Paris . Ensemble ils réalisent “ Les Matins Habitables,un ‘album  dédié au poète et ami acadien Gérald LeBlanc ,décédé en 2005.L’album remporte  le Félix de l’album Folk contemporain au Gala de l’ADISQ.

D’autres spectacles au Canada , en Europe, à Haïti(2008), El  Salvador , Guatemala..

CHASING LYDIE (2011):

L’aventure Chasing Lydie démarre à l’écoute d’une cassette reçue par la poste. MJ y entend  la voix d’une arrière- tante chanteuse (Lydia LeBlanc devenue Lydia Lee),immigrée au Massachusetts à la fin des années 20  . Grâce à une bourse de création, MJ achète une vieille camionnette à un groupe de musiciens de Moncton ,puis,armée d’une mini-enregistreuse,elle  amorce son  “Road Trip américain”. 

 ..il faut considérer ce Chasing Lydie comme on le ferait d’un livre ou d’un film (Marie Christine Blais -La presse de Montréal)

(MJ)troque adroitement le français pour l’anglais..livrant avec acuité sa réflexion sur la mémoire,l’errance et le déracinement.. (-Nicholas Houle -Le soleil)

A stunningly beautiful work of popular art..Chasing Lydie is the most successfully ambitious concept album..ever released in Québec..and one of the most profoundly humanistic recordings in recent years anywhere (-Juan Rodriguez-The Montreal Gazette)

————————————————————————

Entre -temps , Marie -Jo monte plusieurs “laboratoires Lydia Lee”(à Sala Rossa, auFME, au festival Pop Montréal)afin d’explorer les nombreuses facettes d’un spectacle à venir.

——————————————————————

TROIS PETITS TOURS D’AUTOMNE(2014) :

(un premier album Live )

Enregistré dans l’intimité du Petit Théatre Outremont à l’automne 2013:

avec Joe Grass,Sarah Pagé,Bernard Falaise,Josh Zubot.

“Loin des pièges des disques enregistrés en spectacle..se distingue en en tant qu’incontournable.A l’écoute, on a l’impression de vivre une expérience unique ou la créativité se heurte aux limites  temporelles de l’instant présent..(magasine Francopresse)

Le spectacle:

Dix ans séparent le début de l’aventure et la sortie de  ce double album docu- fiction.

ON A TOUS UNE LYDIA LEE: 

Les 4 premières représentations  de la création  “On a tous une Lydia Lee”  ont lieu en mars 2016, au Centre Culturel Aberdeen de Moncton à guichet fermé.Elles sont  suivies de 5 représentations au  Théatre de 4 sous (Montréal),  affichant toutes complet également.

“On a tous une Lydia Lee » tient la promesse de 2011.. Mieux, c’est le plus grand accomplissement de la carrière de Marie-Jo Thério. En cherchant Lydia Lee jusqu’au théâtre, c’est elle-même qu’elle a trouvée. Sous toutes ses facettes.”(Sylvain Cormier-Journal Le Devoir)